Logo Equipe Saint Vincent d'Arès

Reprise des activités

L’équipe St-Vincent a repris l’aide alimentaire le 23 avril. Exceptionnellement l’aide a lieu le jeudi et le vendredi de manière à assurer dans les règles sanitaires la sécurité des bénéficiaires et bénévoles. En temps normal, l’aide avait lieu le vendredi.

Quelques mots pour faire le point des activités, le confinement interdisant toute réunion.

Nous avons recommencé la distribution alimentaire après 5 semaines d’arrêt pendant lesquels nous avons aidé financièrement nos accueillis : merci aux équipières du vestiaire qui avaient bien travaillé et nous avaient permis d’avoir un petit pécule et merci aux généreux donateurs qui nous ont aidés.

La banque de Bordeaux nous a attribué un autre jour de ramasse qui nous a fait changer le jour de distribution . Du coup nous n’avons plus la ramasse à Lanton et la livraison de Leclerc. Ceci perdurera jusqu’au 11 Mai où nous reprendrons normalement le vendredi ( nous l’espérons !)

Le 5 mai nous bénéficierons de paniers fraîcheur offerts par les maraîchers et transmis par le pôle solidarité de Lanton.

Tout ceci nous permet de faire des paniers corrects et nos bénéficiaires en sont très reconnaissants.

Pour le vestiaire, il va falloir s’organiser pour aller trier et reprendre la vente après le 11 Mai. Avec des gants et des masques, je pense qu’il n’y a pas de problèmes . Il faudrait pour la vente, soit limiter les entrées soit se mettre dehors. Je vous laisse le soin de vous organiser .

Pendant ces jours de confinement, Bernadette a confectionné des masques ( merci infiniment pour les accueillis et les équipières qui en ont bénéficié) et maintenant elle confectionne des surblouses pour le personnel médical . Chapeau à elle !!!

Je vous souhaite plein de courage pour la fin du confinement et pour le déconfinement ………….

La présidente

Bravo à toute l’équipe pour son dévouement et sa surcharge de travail, pour le bien de ceux qui ont besoin de cette aide (le Webmaster)

Le mot de la Présidente
L’INVENTIVITÉ

Chers amis,

La période que nous traversons a bien évidemment bouleversé l’organisation des Equipes Saint-Vincent. Certains accueils ont dû fermer leurs portes pour les activités quotidiennes (ateliers, vestiaires etc…) l’accompagnement des familles de détenus en attente de parloir s’est interrompu, comme les visites aux personnes âgées isolées. Ce sont pourtant les plus fragiles qui sont les plus vulnérables dans la période de crise que nous traversons.

Mais de nombreuses Équipes ont aussi trouvé les moyens de se réinventer partout en France et je tiens à leur exprimer notre gratitude pour leur dévouement au service de ceux qui en ont le plus besoin.

Dès la 2ème semaine du confinement, des contacts ont été repris avec les accueillis et, au vu de la détresse de certains, les Équipes qui le pouvaient se sont réorganisées pour assurer un suivi, dans la mesure de leurs moyens et en adoptant les règles de protection sanitaires, faisant preuve de créativité pour pallier aux manques de ressources. Ainsi, une nouvelle activité s’est imposée : la confection de masques.

Pour la distribution alimentaire, les Équipes se sont concertées et organisées pour assurer un « service minimum », et/ou se sont mises en lien avec d’autres associations, les collectivités locales, les banques alimentaires. Chacune s’est adaptée au contexte local et aux règles sanitaires malgré une pénurie de ressources. Elles ont réussi à maintenir des liens étroits avec les accueillis quel que soit le contexte.

Les visites aux personnes âgées (à domicile, en EHPAD) ont bien entendu, été interdites, mais de nombreuses équipes sont restées en contact à distance en essayant de créer de nouveaux liens (appels téléphoniques, cartes postales, dessins…).

En ces temps perturbés, les mots de Saint Vincent de Paul résonnent plus que jamais dans nos cœurs « L’amour est inventif à l’infini ».

Chers amis, nous avons plus que jamais besoin de votre aide dans cette période et si votre propre situation vous le permet, sachez que votre soutien nous sera infiniment précieux. Le contexte nous contraignant à dématérialiser autant que possible nos démarches, je vous invite à faire un don directement en cliquant directement sur ce lien : JE FAIS UN DON

En souhaitant que ce message vous trouve vous-même ainsi que vos proches en bonne santé,

Très sincèrement,

France Morane
Présidente des Équipes Saint-Vincent

À L’OUEST

L’Équipe de Tarbes a fermé son accueil mais 3 équipières continuent la distribution de colis alimentaires une fois par semaine (lire la suite). L’Équipe de Saint-Quentin également, en lien avec le CCAS.

Arcachon poursuit la collecte et la distribution alimentaire, l’aide sociale et financière en lien avec le Secours Catholique, l’aide alimentaire et financière de sans abri pour l’hébergement en mobile home, et la mise à disposition de jouets et de vêtements.

L’Équipe de Toulouse a aussi fermé son accueil, mais 2 équipières continuent une distribution hebdomadaire à certains accueillis parmi les plus nécessiteux sur rendez-vous individuels espacés d’une demi-heure. Un système d’écoute par téléphone a également été mis en place pour maintenir les échanges entre accueillis et équipières confinées.

Pau propose toujours une aide financière aux familles les plus pauvres, ou fait des courses pour quelques accueillis dont une femme enceinte.

L’Équipe d’Aire sur la Lys maintient les contacts avec les jeunes adultes en situation de handicap léger du Foyer de Vie, par l’envoi de courriers mais aussi de biscuits et de muguet.

Arès a organisé des rencontres régulières avec les accueillis à l’extérieur du local (1 matinée par semaine pendant 2 heures) avec une aide financière pour les paniers alimentaires : les accueillis restant dans leur voiture sur le parking et sortant un par un en restant à distance de l’équipière. Cela a permis de libérer la parole.

À Saint Valéry en Caux, la distribution alimentaire est organisée une fois par semaine le vendredi après-midi auprès de 32 à 35 familles. Pour chacune un colis alimentaire est préparé le matin par une équipe de 3 personnes comprenant légumes, laitages, viande, féculents (variant selon la collecte) etc… (lire la suite)

À L’EST

À Strasbourg, dès la 2ème semaine de confinement, l’Équipe a repris la distribution dans des conditions sanitaires très strictes (lire la suite)

À Verdun, 6 équipières poursuivent la distribution alimentaire dans la cour du local en s’adaptant aux consignes de sécurité. C’est aussi l’occasion de savoir comment les accueillies supportent le confinement et de leur rappeler les gestes barrière. (lire la suite)

 

AU CENTRE

L’Équipe de Châtillon sur Chalaronne poursuit son action auprès des EHPAD : Chaque équipière est ainsi correspondante référente de quelques résidents. (lire la suite)

À Lyon, à la suite de contacts pris avec des accueillis en grande détresse, 2 bénévoles de l’Équipe, munies de masques, ont décidé de préparer des colis, sans se croiser au local, pour les distribuer sur le pas de la porte à une dizaine de familles qui se présentent à un ¼ d’heure d’écart.

À Orléans, la distribution alimentaire a repris mi-avril avec 3 équipières pour distribuer des colis à 6 familles. Certaines équipières trop âgées restent chez elles mais 4 jeunes étudiants viennent les aider.

À Saint-Flour, suite à des contacts avec les assistantes sociales, la distribution s’est poursuivie avec des produits frais récupérés chez Leclerc et à la Banque Alimentaire. Le conseil départemental a fourni des masques. Les cartons sont disposés sur une table dehors à l’entrée du local pour être retirés par les familles.

EN ILE DE FRANCE

L’Équipe Paris 15ème alphabétisation a organisé avec 3 équipières un cours à distance de Français Langue Étrangère (grammaire, conjugaison, rédaction) pour 8 femmes très motivées.

L’Équipe Paris 20ème alphabétisation s’est réparti le groupe des accueillies de façon à garder de leurs nouvelles, pouvoir expliquer les gestes barrière et donner du travail à celles qui le désireraient via un groupe WhatsApp accueillies/ équipières en plus des contacts en « one to one ».

Pour l’Équipe Domiciliation Oberkampf, le tri du courrier reçu plusieurs jours par semaine continue et les recommandés sont signalés par des appels téléphoniques. La distribution est assurée à la permanence une demi-journée par semaine avec toutes les précautions recommandées.

À la Santé, les équipières n’ont pas de contact avec les familles de détenus mais elles essayent de garder un lien avec les détenus en leur envoyant des lettres, poèmes, dessins par l’intermédiaire de l’association « Lire pour en sortir » qui, elle, a accès à l’intérieur de la prison.

L’Équipe de Versailles Notre-Dame dépose des colis en ville mais aussi dans l’EPHAD de Versailles : Un jour par étage, les colis étant nominatifs.

À Saint-Léon – Paris 15ème, la responsable de l’atelier mémoire continue à proposer des exercices.

À Châtillon, un numéro de téléphone est affiché sur le local pour les urgences. A la demande des services sociaux ou de « France, terre d’asile », les équipières constituent des colis avec des vêtements appropriés (pour des migrants ou des naissances par exemple).

À Saint François de Sales – Paris 17ème, les contacts se poursuivent par téléphone avec les personnes visitées et celles du Club.

AU SUD

Avignon, après avoir vidé placards et frigos, les équipières ont organisé une tournée à pied et à vélo dans la ville pour distribuer des colis aux sans-abri et aux familles qu’elles connaissent. Plusieurs associations organisent quotidiennement dans un gymnase une distribution pour les 3 repas.

À Martigues, l’Équipe a été sollicitée par La Croix Rouge, venue à l’accueil, avec camion et bénévoles, récupérer plusieurs palettes. En échange de service, la Croix Rouge devrait acheminer au local la prochaine livraison de la Banque alimentaire.

À Marseille, 2 Équipes ont repris une distribution. L’une d’entre elles le fait par des « drive » à domicile chez une dizaine d’accueillis en grande précarité. L’un d’entre eux a confié à une bénévole « qu’il n’avait pas mangé depuis 2 jours »

L’accueil de Hyères a dû fermer à la demande de l’ARS (après avoir distribué les produits frais disponibles) mais l’Équipe a mis en place un contact téléphonique régulier, et informe ceux qu’elle accompagne des initiatives de la Mairie (hôtels réquisitionnés pour les sans-abri par exemple).

À l’heure de l’envoi de cette Newsletter d’autres équipes ont repris leur distribution alimentaire n’attendant pas la fin du confinement.

Je soutiens les Equipes Saint-Vincent

JE FAIS UN DON

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX :